Le Malinois belge : Chien de police et de protection

Aucun commentaire

 


À l'origine, il y avait pas moins de huit races belges du même patrimoine génétique qui étaient utilisées comme chiens de troupeau et conducteurs en Belgique et en Allemagne. Au fil des ans, les chiens de berger belges ont été réduits à quatre "types" ou représentants. Les chiens de berger belges sont représentés dans le registre de l'American Kennel Club par les quatre types connus comme suit : le Groenedael, le Lakenois, le Malinois et le Tervuren. Le Malinois belge est l'une des races belges les plus connues. Il a été utilisé non seulement comme chien de troupeau, mais il a également acquis une grande notoriété dans les forces armées et les unités de police en tant que chien détecteur de drogue, de stupéfiants et de bombes. Dans le domaine de la recherche et du sauvetage, le chien a également montré qu'il avait de grandes aptitudes.


Le Malinois belge peut sembler à première vue ressembler à un berger allemand, mais en y regardant de plus près, on découvre un chien aux proportions plus réduites et au regard un peu plus "sniper" sur la tête. Les comportements instinctifs d'un chien de troupeau, étant un protecteur et un conducteur, sont l'héritage des Malinois belges, mais la réputation de la race dans les temps modernes est devenue celle d'une race de chien policier très respectée et courageuse, un chien dont l'instinct protecteur de prendre soin de son "troupeau" a été canalisé dans un instinct protecteur de prendre soin de son compagnon humain et de son "partenaire".


Le caractère du Malinois belge devrait être celui d'une extrême loyauté envers son maître. Il doit être vigilant et alerte, prêt à garder et à protéger mais sans jamais être vicieux. Il peut être et est souvent entraîné comme un "chien d'attaque" efficace mais ne doit jamais avoir un comportement agressif, il doit plutôt se comporter exactement comme on le lui ordonne avec rapidité et un tempérament stable. De plus en plus, ces chiens sont utilisés comme chiens de détection non seulement pour leur odorat, qui est très apprécié, mais aussi pour leur forte "pulsion de proie" qui, lorsqu'elle se traduit par "pulsion de jeu", fait que ces chiens sont prêts à se produire pendant des heures pour avoir la chance de jouer avec leur "jouet" préféré. Les personnes qui apprécient le sport de ring du Schutzhund ont souvent constaté que les Malinois belges peuvent être très performants dans ce domaine et dans celui des compétitions d'obéissance.


Le Malinois belge est un chien de taille moyenne et de constitution modérée. Son pelage est très semblable à celui du berger allemand en termes d'apparence et de texture. Sa tête est d'une ligne plus "propre" que celle du berger. Le Malinois doit être agile et rapide, montrer de la vitesse pour de courtes poussées et une grande puissance. Il doit se déplacer avec grâce et avoir la capacité de faire des virages serrés comme tout chien capable de conduire un troupeau. La face est souvent noire et la couleur du pelage peut aller du gris au rouge en passant par le noir et le feu, généralement un double pigment (chaque poil de couleur claire ayant une pointe noire). Le pelage est facile d'entretien, nécessitant un brossage régulier avec une brosse moyennement rigide et un bain occasionnel, mais il n'est pas assez long pour s'emmêler ou s'emmêler et se détache facilement. La race présente généralement peu de problèmes de santé, il y a une propension à la dysplasie des hanches et des coudes et les éleveurs responsables devraient faire des radios de cette condition avant d'utiliser le chien pour la reproduction. Des examens du CERF doivent également être effectués régulièrement.


Aucun commentaire

Publier un commentaire